A L’heure de l’Apéro, les brèves de comptoir.

Allez, c’est parti pour une cinquantaine de pépites,

récoltées par l’infatigable Jean-Marie Gourio.

Une petite sélection rien que pour vous, où se mêle l’absurde, l’humour mais aussi une certaine forme de poésie et parfois même de la philosophie.

On s’en fout pas mal que le poulet soit élevé au bon air, après tout on ne mange pas les poumons.
Chaque jour, t’as 30 morts sur la route. Moi je vais rouler sur le trottoir.
Ça revient, la mode du cheval. On en a encore mangé ce midi.
Le papier collant, c’est du papier avec de la colle dessus. Tu peux en faire toi-même !
C’est avec le nerf optique qu’on voit. L’oeil c’est juste pour regarder.
40 % des accidents sont provoqués par l’alcool, ça veut dire que les 60 % sont des buveurs d’eau.
Quand tu rêves d’un saucisson, c’est sexuel mais pas le pâté !
Les moutons sont cons c’est pour ça que leur cervelle n’ont pas de goût…
Il faut pas trop parler le matin sinon l’après-midi on sait plus quoi dire.
Je vois pas du tout à quoi ça sert les ongles de pied.
Si le téléphone ne sonne pas, ça ne sert à rien de le laisser brancher…
C’est un iceberg, celui-là, sept fois plus « con » que ce qu’on voit
Ils disent que c’est à consommer avec modération. Jusqu’à preuve du contraire, je consomme avec qui je veux.

Il a du faire une drôle de tête le premier homme qui a fait caca !
La vie c’est court, et pourtant une heure c’est long.
Le courrier, c’est un coup de téléphone qui part à pied.
La télé, c’est tellement con que même les pigeons ne se posent plus sur les antennes.
La lune serait habitée, on n’oserait plus bronzer à poil sur les balcons.
L’imagination ne peut pas être au pouvoir, elle est même pas dans la rue.
Les pauvres, quand ils sont à l’hôtel, ils font leur lit.
La meilleure condition de travail, c’est les vacances.
J’ai souvent un moins bon contact avec les enfants qu’avec les animaux, d’ailleurs avec mes enfants, on ne s’entend pas bien, ils me mordent.
Manipulation mentale et destruction de la personnalité, soif d’argent et abrutissement de la société, la télé, c’est ni plus ni moins une secte.
Le problème du cadre de vie, c’est qu’il n’y a pas de toile de vie àmettre dans le cadre.
Les enfants sont imprévisibles, ils vieillissent et puis ils meurent.
La moitié du dictionnaire, c’est des mots pour les vieux.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, mais je m’en fous, je suis tout le temps malade.
Les étoiles qui sont au-dessus de la France devraient appartenir à la France.
Celui qui a inventé la Noël, c’est un mec qui devait tenir un magasin.
Le vrai chanteur, c’est le chanteur sans micro, le vrai penseur, c’est le penseur sans micro-ordinateur.
Je préfère être vivant et en bonne santé que vivant et malade.
Le plus grand danger des autoroutes de l’information, une fois de plus, ça sera pour les hérissons de l’information…
Les anges ont pas de sexe pour pas que ça pendouille quand ils s’envolent…
Where is my verre ? – Tu parles anglais ? – Un peu pour faire le con…
A l’armée on nous faisait balayer la cour avec une brosse à dents. C’est là que j’ai commencé à avoir les dents pourries…

Les colorants qu’ils mettent dans les petits pots pour bébés, c’est ni plus ni moins l’apprentissage des paradis artificiels.
La corrida c’est super cruel. A Dax, j’ai pris un coup de poing dans la gueule en bas des tribunes.
Aujourd’hui les filles couchent tout de suite et après elles croient qu’elles vont discuter, mais elles viennent de tuer le principal sujet de conversation
Mon petit doigt m’a dit pas mal de conneries, sauf que j’allais taper dessus avec un marteau !
L’araignée qu’as un délirium tremens… bon. Elle voit des araignées. C’est pas ça qui va l’empêcher de boire !
Dans la drogue, ils mettent un truc, du coup, t’es drogué.
Comment t’explique la faim dans le monde ? Il est même pas midi !
J’ai joué la date de naissance de ma femme, celle de sa mère et celle de ma fille, j’ai pas eu un seul numéro ! Pas un ! C’est vraiment une famille de cons !
La fin du monde, c’est mieux à la campagne, tu te fais pas piétiner…
Faut vachement de volonté pour être un glaçon dans les pays chauds…
L’haltérophile arrive, il soulève le poids, il se repose, il a fini sa journée. 10 secondes de boulot ! Là, on est battus….

 

Voilà, merci d’avoir tout lu et à la semaine prochaine pour une nouvelle pause détente sur le blog de Stappler, votre agence de proximité à Sophia Antipolis.

Pensez à visiter le site pour découvrir nos derniers travaux. A très bientôt.